Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les écrits de CHIDOUH ABBES
  • : Proviseur et ex prof de Français
  • Contact

Profil

  • CHIDOUH ABBES
  • Proviseur et ex prof de Français
  • Proviseur et ex prof de Français

Texte Libre

Le style incomparable du Coran, qui a été révélé il y a 14 siècles et la sagesse supérieure qu’il renferme sont des preuves irréfutables qu’il s’agit de la parole de Dieu. Mais le Coran possède aussi de nombreux attributs miraculeux prouvant qu’il est une révélation divine. L’un de ces attributs est le fait qu’un certain nombre de vérités scientifiques, que seule la technologie du vingtième siècle nous a permis de découvrir, étaient déjà affirmées dans le Coran voici mille quatre cents ans. Ces faits n’auraient pas pu être connus à l’époque de la révélation du Coran, et c’est là une preuve supplémentaire que le Coran est la parole de Dieu.

Recherche

Archives

4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 14:23

 

BIBERONS TOXIQUES : ON FAIT LE POINT

   La nouvelle a eu l’effet d’une bombe dans les foyers : la majorité des biberons en plastique contiendraient un produit chimique néfaste. Mamanpourlavie.com fait le point et vous donne des références.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe dans les foyers : environ 90% des biberons en plastique vendus au pays contiendraient du bisphénol A, un produit chimique. Une fois chauffés, les biberons dégageraient cet œstrogène synthétique dans le lait des bébés qui l’absorberont en buvant le lait! Puisque les bébés boivent presque tous au biberon un jour ou l’autre et qu’ils préfèrent leur breuvage chaud, les risques ont vivement inquiété les parents partout au Québec.

L’étude, intitulée « Des biberons toxiques au Canada : du bisphénol A se dégage de biberons de plastique polycarbonate de marques populaires » conclut que les 90 % des biberons de plastique dégagent des taux significatifs de bisphénol A lorsqu'ils sont chauffés. Vous pouvez d’ailleurs lire un résumé de cette étude menée par le groupe

Proposée en mars dernier, l'interdiction de commercialiser des biberons au bisphénol A (BPA) a été définitivement adoptée.

Très récemment, une expertise de l'Afssa avait abouti à l'émission de signaux d'alerte concernant les dangers de l'exposition des bébés à ce composé et proposait un étiquetage systématique du BPA dans les contenants alimentaires. Molécule chimique constituant les revêtements de canettes, conserves, biberons..., le BPA serait capable de migrer dans les aliments, notamment à la faveur du chauffage. Cette molécule est un perturbateur endocrinien accusé d'augmenter les risques de la stérilité ainsi que celui du cancer du sein ou de la prostate.
Depuis avril 2009, les villes de Paris et de Besançon avaient déjà interdit l'utilisation de tels biberons dans leurs crèches, au nom du principe de précaution.

Au-delà de cette décision, On estime que "l'objectif à atteindre est l'interdiction totale du BPA dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans". En outre, on considère qu'une "révision de la dose journalière admissible (DJA) est indispensable pour tenir compte des nombreuses études qui ont démontré des effets sanitaires à des doses très inférieures". La DJAest actuellement fixée à 50 microgrammes par kilogramme de poids corporel.

Le bisphénol A qui sert à la fabrication de certains types de plastique – dont le polycarbonate - est responsable de tous ces avertissements. Le bisphénol A (bpa), est connu pour causer un dérèglement hormonal associé à diverses conséquences nocives pour la santé.

                                                                                        Lu pour vous     /  Santé publique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LE MAËSTRO - dans Santé et bien etre
commenter cet article

commentaires